Domaine org une association veut en faire un « bien commun »
MERIAM SELLAMI

MERIAM SELLAMI

Domaine org : une association veut en faire un « bien commun »

Comme nous l’évoquions dans un précédent billet de blog, la vente de l’extension .org a un fonds d’investissement privé suscite de vives inquiétudes. Certaines personnalités issues du monde de l’Internet ont ainsi décidé d’agir. Ils viennent de créer une association qui entend défendre l’argument que le domaine org est un bien commun.

Une association américaine entend sauver le domaine org

Depuis que la vente de la société assurant la gestion du domaine org au fonds d’investissement Ethos Capital a été entérinée, le monde de l’Internet est dans tous ses états.

Il faut dire que l’extension .org était jusque-là associée au tissu associatif et aux organisations à but non lucratif. Voir le « capitalisme » s’emparer de ce symbole a donc provoqué un choc. Et les possibles augmentations de tarif de l’extension ont fini de faire déborder le vase. Désormais, certains redoutent que ce changement de main du domaine .org ne crée des préjudices aux nombreuses organisations à but non lucratif qui l’ont utilisé pour s’établir sur le web.

Pour tenter de contrer Ethos Capital, une association a vu le jour aux Etats-Unis. Baptisée « Cooperative Corporation of .ORG Registrants », elle regroupe des figures majeures du monde du web. Esther Dyson, ex-Présidente de l’ICANN et Katherine Maher, Présidente de la Wikimedia Foundation, en sont membres.

Et si le .org échappait finalement à Ethos Capital ?

En créant une association, certaines personnalités du web entendent montrer qu’il existe un modèle alternatif. En effet, selon elles, le domaine org est un « bien commun » qui mérite une gestion « d’intérêt général ».

Si l’argument ne peut que convaincre tant il est vrai que cela protègerait le public et de nombreuses organisations, tout le monde ne l’entend pas de cette oreille.

Cette initiative montre en tout cas que des solutions alternatives existent. Elle démontre aussi que l’attachement aux valeurs du .org et à un « Internet ouvert et non commercial » reste omniprésent.

En attendant la suite de cette « affaire », si vous désirez réserver un nom de domaine en .org, notre bureau d’enregistrement est ouvert.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur pinterest
Partager sur email

Partager cet article