Hébergement mutualisé
MERIAM SELLAMI

MERIAM SELLAMI

Hébergement dédié, mutualisé, VPS ou cloud : quelle solution choisir ?

Le choix d’un hébergement web obéit à des impératifs tout à la fois de coût et de fonctionnalités. Il importe de définir ses besoins avant d’étudier toutes les solutions modulables qui s’offrent à vous dans votre recherche d’hébergement spécifique adaptée à la volumétrie de son projet. L’offre de Nuxit propose une segmentation propre à répondre à toutes les attentes spécifiques qui dépasse la simpliste et désormais datée opposition entre hébergement sur serveur dédié ou hébergement mutualisé. Chaque type d’hébergement présente des qualités spécifiques qui, bien souvent, impliquent des limites ou inconvénients qui lui sont inhérents.

L’hébergement mutualisé moderne et scalable.

Mais de quoi parle-t-on tout d’abord ? Qui dit hébergement mutualisé dit partage du serveur et de ses ressources avec d’autres sites Web selon un système d’instances parallèles. Cette formule, largement répandue pour des motifs de coûts aisément assimilables a su évoluer et gagner en souplesse.

Choisir l’hébergement mutualisé obéit donc à des contraintes économiques mais il serait erroné de le réduire à cette seule contingence. En effet, tout projet ne nécessite pas forcément un environnement dédié. Il faut que l’architecture de l’hébergement soit proportionnée au projet et à son audience web. On pense notamment à des sites blogs de particuliers ou de petites entreprises (site onepage). On peut aussi envisager cette solution aux prémices d’un projet qui migrera ensuite selon l’ampleur de son audience vers un hébergement plus capable. Par ailleurs, la mutualisation n’empêche aucunement la performance assurée et l’évolutivité.

Nuxit offre dès sa formule initiale Mutu start, plutôt destinée aux projets de blogs ou site vitrine, la performance du SSD, le choix de la version PHP configurée, un nom de domaine enregistré ainsi que le SSL et le trafic mensuel illimité. Cette formule initiale, selon les besoins se décline en boost et Max qui verront évoluer l’espace de stockage, la volumétrie de la base de données MySQL ou le nombre de sites hébergés (de 3 à 20).

Au-delà de ces trois déclinaisons de l’hébergement mutualisé, Nuxit offre deux formules plus ciblées.

L’hébergement WordPress, le CMS clé en main

Avec plus de 60 millions de sites installés (un site sur quatre dans le monde est propulsé par cette plateforme), WordPress est incontournable dans le domaine des Content Management System.

Face à cette hégémonie, Nuxit offre une formule d’hébergement mutualisé plus spécifiquement étudiée pour satisfaire aux exigences de WordPress. Ainsi, le configuration côté serveur privilégie la réactivité de votre site sous WordPress. Nginx, spécifiquement développé pour répondre aux limitations de performance des serveurs web Apache, optimise les requêtes. L’activation du module Php FPM présente des fonctionnalités additionnelles particulièrement utiles pour les environnements à haute charge.

La plateforme WordPress attire un public parfois néophyte. Afin de pallier à toute difficulté Nuxit offre toutes les garanties de protection contre le piratage les attaques DDos. L’interface PhpMyAdmin pour piloter la base Mysql et le service FTP facilitent l’administration du site.

La sauvegarde quotidienne, les mise à jour automatiques, la restauration en un clic, le clonage de site, autant de fonctionnalités qui garantissent la pérennité de votre site et la continuité du service. Ajouter un support par ticket et par téléphone et vous êtes paré à toutes les éventualités. Cette formule se décline par ailleurs en trois offres qui satisferont tous les besoins.

Dépasser les limites du mutualisé par un environnement dédié à la performance

L’hébergement mutualisé, par son principe, implique le partage de l’environnement par de multiples instances. Ce n’est pas sans inconvénients. On pense notamment à la standardisation côté serveur qui empêche une personnalisation pointue en fonction du site en production.

Afin d’ouvrir l’accès à un paramétrage plus poussé de l’instance il est possible d’isoler l’environnement par un système de virtualisation de type container. Ainsi des nouvelles possibilités d’administration s’ouvrent à l’administrateur du site. Il peut, par exemple, utiliser le protocole SSH qui permettra de se connecter à distance au serveur pour obtenir une ligne de commande. Il peut de même exploiter le système de transfert de fichiers propre à ce protocole. Autre possibilité : user de la fonction Php exec, proscrite dans un hébergement mutualisé simple, mais souvent requise dans le cadre des sites E-commerce (notamment pour les kits bancaires) et Framework.

Cet hébergement encapsulé dans un environnement dédié privé est l’objet de l’offre performance de Nuxit.

Faire le choix de l’hébergement mutualisé c’est donc faire le choix de la simplicité. Les tâches d’administration proprement dites sont fort réduites. Revers de la médaille, l’utilisateur n’a pas la main sur le système et le versant serveur. Pour aller plus loin dans la personnalisation du système l’administrateur peut opter pour le VPS [virtual private Server].

Hébergement VPS, la virtualisation au service de la modularité

Le VPS s’adresse avant tout à un public maitrisant Linux et qui recherche un environnement technique conteneurisé, donc autonome. Grâce à un logiciel de virtualisation, plusieurs VPS, isolés les uns des

autres, peuvent être mis en production sur le même serveur physique. On a donc un serveur physique partitionné en plusieurs serveurs virtuels.

Le VPS offre des possibilités de modularité proscrites dans le cadre de l’hébergement mutualisé…. pour le coût de ce même type d’hébergement.

Choisir le VPS c’est offrir un système complétement personnalisable, avoir la main sur la configuration de l’OS isolé par container, bénéficier de ressources processeur et RAM constantes et garanties, d’un trafic entrant / sortant illimité. Toutes possibilités peu envisageables dans la cadre d’un hébergement mutualisé stricte.

Mais quel utilisateur aura-t-il besoin de ces possibilités ? Typiquement un développeur d’applicatifs (Web ou mobile) qui doit toucher aux variables système, un site qui fait appel à des outils E-commerce nécessitant des ressources dédiées, un WordPress d’envergure. En bref l’utilisateur qui a besoin d’un environnement flexible… mais ne souhaite guère s’embrasser des aléas et contraintes propre au matériel.

L’utilisateur dispose d’une plus grande latitude dans la configuration de son serveur virtuel, et donc dans le panel des applications qu’il pourra installer ou des variables qu’il pourra modifier. En cela il est réellement l’administrateur du système et non un simple utilisateur. Revers de la médaille, il ne dispose pas d’un outil simplifié et convivial qui a cours dans l’hébergement mutualisé.

Un VPS requiert donc des compétences d’administrateur système dans le domaine des systèmes Serveurs Linux. Si ce même administrateur recherche haute disponibilité, souplesse d’usage et universalité d’accès il se tournera vers le cloud.

Hébergement dans le CLOUD, scalabilité et paiement à l’usage

Qu’est ce que l’hébergement dans le nuage ? L’hébergement Cloud, à la différence de l’hébergement « classique », utilise un réseau de serveurs interconnectés. Ces derniers fonctionnent comme un seul serveur et vont équilibrer la charge et donc assurer la disponibilité du service. Votre site ou application n’utilise donc plus une machine précise mais accède à un « cluster », un noyau du nuage.

Le cloud a cela d’avantageux qu’il est extrêmement scalable. A mesure que de nouvelles machines se trouvent interconnectées ses ressources augmentent. Et si un serveur tombe en panne, bien d’autres suppléeront à sa charge et assureront la pérennité du service.

On sort donc du schéma traditionnel qui allouait à l’utilisateur une part d’un serveur, même si cette part, on l’a vu précédemment, pouvait être fortement modulaire et modifiable dynamiquement. Dans l’hébergement cloud on vous alloue une ressource potentielle modulable à la demande. Ces ressources, notamment la bande passante, s’adaptent aux pics de trafic, à la demande horaire ou saisonnière.

Il participe donc de ce nouveau modèle de paiement à l’utilisation propre à l’informatique moderne. L’utilisateur ne paie que pour les ressources qu’il utilise. On comprend aisément les avantages de l’hébergement Cloud. Il favorise la disponibilité, la souplesse des ressources pour autant isolées, la scalabilité tout en maintenant une IP dédiée.

Mais qui donc a besoin du cloud ?

Certains cas de figure s’imposent en toute logique : on pense en particulier aux entreprises (e-Commerce) dont le site est un rouage vital de l’activité. On pense aussi aux sites web d’entreprises qui ont externalisé leur SI, aux projets dont le site est l’interface opérationnelle et qui crée beaucoup de trafic, etc.

Pour les cas les plus exigeants Nuxit propose l’infrastructure Cloud Dédié haute disponibilité. Nuxit joue par ailleurs à plein la carte de la scalabilité et de la virtualisation propre au cloud. Il permet la création de machines virtuelles VMWare capables d’héberger tout type de services.

Pour tous ces cas de figure, la sauvegarde et la préservation des données, voire leur restauration, est une absolue nécessité. Nuxit l’a bien compris. Il propose une solution de sauvegarde universelle sécurisée et performante dans une interface unique. Cette fonctionnalité assurée par un acteur majeur du marché, Acronis.

Vous avec besoin de plus de ressources et visez des performances optimales ? Optez pour l’hébergement dédié.

L’hébergement sur serveur dédié, le maximum de puissance et de liberté

L’hébergement sur serveur dédié répond avant tout à des impératifs de performance optimale. On pense notamment aux applications lourdes. Ces dernières peuvent fortement solliciter les deux points névralgiques et goulets d’étranglement (au-delà de l’infrastructure réseau proprement dite) côté serveur qui peuvent se ressentir côté utilisateur : les threads processeur et la bande passante mémoire.

Opter pour un serveur dédié c’est une faire le choix d’une infrastructure hautement personnalisable à la disponibilité optimale. Nuxit garantit pour ses serveurs dédiés une bande passante de 20 Gbits. C’est aussi être l’administrateur proprement dit du système d’exploitation qu’on aura défini.

Le serveur dédié est donc le choix qui s’impose pour héberger un site à fort trafic ou une myriade de sites web appartenant à la même institution ou agence. Nuxit définira le nombre de threads et la RAM nécessaires à la charge que devra supporter le serveur dédié.

Conclusion

Pour conclure, on l’aura vu, des solutions multiples dans l’hébergement Web existent pour des besoins disparates. Il importe que la solution d’hébergement soit proportionnelle aux besoins définis et exprimés par l’utilisateur. Il importe que l’utilisateur connaisse par ailleurs ses attentes, et ses compétences d’administration serveur. Ainsi le choix d’un hébergement dédié ou mutualisé s’imposera de lui-même, tout comme les différentes solutions intermédiaires qui existent au-delà de cette dichotomie.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Partagez cet article