immortalité numérique

L’immortalité numérique bientôt possible grâce au cloud ?

Le titre de cet article peut prêter à sourire mais il s’inscrit pleinement dans la lignée de la communication conduite par une start-up britannique pour dévoiler ses projets. Nectome dit effectivement être en mesure de « conserver des cerveaux humains dans de l’azote liquide » si bien qu’il sera ultérieurement possible de charger leur contenu dans le cloud. Une immortalité numérique en quelque sorte…

Les projets complètement fous de Nectome

La semaine passée, la start-up britannique Nectome a surpris tout le monde avec ses annonces. Fondée par deux scientifiques passés par le célèbre MIT, elle entend mener un projet qui aurait toute sa place dans une œuvre de science-fiction.

En effet, cette start-up promet de « sauvegarder votre esprit » si bien qu’une immortalité numérique deviendrait possible. Pour mener ce projet à son terme, elle propose de conserver les cerveaux après la mort et, grâce aux nouvelles technologies, de les numériser afin de télécharger les données diverses qu’ils contiennent.

Il deviendrait ainsi possible de charger tout le contenu de votre cerveau sur un autre support de sauvegarde comme le révèlent nos confrères de BeGeek. Autrement dit, les données du cerveau concerné pourraient être chargées sur un disque dur ou bien dans le cloud afin que vous puissiez y accéder plus aisément.

L’ immortalité numérique, entre fantasme et réalité 

Si les travaux de Nectome posent quelques questions sur le plan éthique, ils interrogent aussi quant à leur réalisation puisque même la communauté scientifique émet des doutes sur les véritables possibilités qui peuvent accompagner un tel projet.

Eh oui, si la conservation d’un cerveau semble totalement possible via la vitrifixation, la vision de l’organe parait elle très réductrice. Il ne sera effectivement pas aussi simple que semble l’annoncer Nectome de télécharger le contenu du cerveau puisque les neurones se comptent par milliard.

Pour autant, malgré le scepticisme de certains, le projet séduit puisque 25 « cobayes » ont déjà donné 10 000€ pour que leur cerveau soit vitrifixé. Il faut dire qu’aux Etats-Unis, le courant transhumaniste fait de nombreux adeptes et tous croient en l’immortalité. L’immortalité numérique est donc pour eux une normalité…

 


Share this Article




Related Posts




Post a Comment

Hint: Please enter between 80 - 300 characters.