ICANN
MERIAM SELLAMI

MERIAM SELLAMI

Accord ICANN — Verisign : un bureau d’enregistrement monte au créneau

Au cours des dernières semaines, l’actualité autour des noms de domaine a été riche. Entre la vente du domaine org à un fonds de pension et la hausse du tarif des noms de domaine en com, cela a fait jaser. D’ailleurs, des voix continuent de s’élever contre l’accord signé entre l’ICANN et Verisign. Un bureau d’enregistrement américain, Namecheap, a ainsi fait entendre son point de vue…

Un accord ICANN — Verisign fortement décrié

Au début de l’année 2020, l’ICANN — la société en charge de l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet — a signé un amendement au contrat du registre .com avec son nouveau propriétaire, la société Verisign.

Si cet accord a été présenté comme indispensable pour « la sécurité, la stabilité et la résilience du DNS », son analyse doit aller plus loin. Certes, l’ICANN et Verisign ont défini un nouveau cadre pour travailler ensemble mais ils ont aussi libéré les prix.

Eh oui, d’ici 2024, les noms de domaine en com devraient augmenter de 7 % pour atteindre 10,26 dollars. Beaucoup d’acteurs du web reprochent à l’ICANN d’avoir ouvert la porte à une hausse des prix. Toutefois, l’ICANN a tenu à rappeler qu’il n’est pas un régulateur des prix…

Un bureau d’enregistrement américain dénonce l’accord ICANN — Verisign

Le bureau d’enregistrement Namecheap a exprimé publiquement sa position quant à l’accord signé entre l’ICANN et Verisign. Selon ses dirigeants, les modifications apportées au registre .com vont avoir un réel impact sur Internet. Pour justifier leur avis, ils rappellent que les noms de domaine en .com représentent 73 % des noms de domaine en gTLD.

Ils identifient aussi 4 problèmes majeurs découlant de l’accord signé :

· La hausse des prix sera supportée uniquement par les titulaires des noms de domaine. Le bureau d’enregistrement alerte aussi sur le risque de nouvelles augmentations dans les prochains mois…

· Verisign verse 20 millions de dollars supplémentaires pour soutenir les initiatives de l’ICANN. Toutefois, l’accord en dit peu sur la réelle destination de ces fonds.

· Verisign va pouvoir exploiter son propre bureau d’enregistrement même s’il ne pourra vendre des noms de domaine en com en direct. Il pourra en revanche se positionner en tant que revendeur via un partenariat avec un bureau d’enregistrement précis. Il y a bien entendu là un véritable conflit d’intérêt qui peut porter préjudice à la concurrence.

· L’ICANN a totalement ignoré les commentaires formulés par les internautes sur l’accord.

Finalement, cet accord n’est-il pas une grosse erreur pour le monde de l’Internet ? Réponse dans quelques mois. En attendant et comme invite à le faire Namecheap, il est possible d’écrire à l’ICANN pour l’informer de votre opposition à ces changements… Sachez aussi que vous pouvez continuer d’enregistrer vos noms de domaine en com au meilleur prix !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Partager cet article