Achat nom de domaine Internet et coronavirus​
MERIAM SELLAMI

MERIAM SELLAMI

Achat nom de domaine Internet et coronavirus

La crise sanitaire du COVID-19 a eu des répercussions sur l’économie mondiale. Cela inclut l’achat de nom de domaine Internet. Ainsi, les enregistrements liés au coronavirus ont explosé, avec plus de 70 000 pendant le premier trimestre 2020. L’utilisation frauduleuse est la principale préoccupation suite à cette augmentation. Mais celle-ci offre également un mode d’information privilégié.

L’achat de nom de domaine Internet dans un but frauduleux

Les noms de domaine liés au coronavirus peuvent donner lieu à une utilisation malveillante. En effet, le phishing (hameçonnage par mail) a connu un bond de plus de 600 % pendant le confinement. De plus, cette augmentation a profité à certains sites qui ont commercialisé des produits sanitaires ne répondant à aucune norme. Cela concerne, entre autres, les masques de protection ou les solutions hydroalcooliques.

Les actions menées par les registrars

Le registrar britannique Nominet a suspendu 180 noms de domaine suspects en mars 2020. Pour les identifier, il a recours à son système partiellement automatisé « Domain watch ». Bien sûr, tous les noms de domaine suspendus n’étaient pas frauduleux. Le registrar a procédé à la réactivation de ceux qui ont pu prouver la bonne intention de leur utilisation.

Mais l’achat d’un nom de domaine Internet peut également être une façon de diffuser de l’information sur la maladie. C’est ce qu’a bien compris le registrar sud-africain ZADNA. Il a demandé aux titulaires d’une extension « .za » d’intégrer sur leurs pages un lien vers un site d’information. Il s’agit d’un portail officiel de ressources sur le coronavirus, qui lutte aussi contre la prolifération des fake news.

Enfin, le registrar chilien NIC Chile a apporté sa pierre à l’édifice, devant la catastrophe économique engendrée par la pandémie. En effet, il a décidé de mettre en place une extension de la période de grâce de 30 jours. Ainsi, pour l’achat d’un nom de domaine Internet en « .cl », le délai de paiement a pu être prolongé d’un mois.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Partager cet article