facebook-nom-de-domaine

Noms de domaine : Facebook entre en guerre

Facebook s’attaque aux bureaux d’enregistrement de noms de domaine

Depuis de très longs mois, Facebook sait qu’il est une proie chassée par de nombreux voyous du web. Seulement voilà, la firme de Mark Zuckerberg n’est plus disposée à se laisser faire.

Aussi, si elle entend toujours conduire autant d’initiatives au cours des prochains mois, elle entend bien combattre… devant les tribunaux s’il le faut ! Elle l’a d’ailleurs démontré en mars en portant plainte contre NameCheap. Le registrar se voit reprocher d’avoir laissé enregistrer des noms de domaine imitant clairement Facebook. Selon le géant américain, le service proxy du bureau d’enregistrement de noms de domaine NameCheap a ainsi pris soin d’enregistrer « instagrambusiness.com », « facebook-login.com » ou encore « whatsappdownload.site ». Bien évidemment, il savait que ces noms de domaine seraient utilisés de manière illégale.

D’après Facebook toujours, le bureau d’enregistrement aurait refusé de collaborer avec ses équipes. Aussi, face à pareille situation, le réseau social ne verrait pas d’autres issues que des « mesures juridiques » visant à « protéger les gens contre la fraude et les abus de noms de domaine ».

Facebook assume enfin ses choix

En octobre 2019 déjà, Facebook avait intenté une action en justice contre le registrar OnlineNIC. Celui-ci avait trouvé judicieux de mentionner des applications et services de Facebook aux côtés de noms de domaine illégitimes. Son objectif était alors de créer une confusion chez les utilisateurs en tentant de rendre légitime ce qui ne l’est pas…

Ces deux affaires prouvent en tout cas que l’industrie des noms de domaine pense avant tout à ses revenus. En effet, dans pareilles situations, les professionnels du web auraient dû contacter Facebook pour l’informer de tentatives d’abus. Mais il n’en a rien été, voir des cybercriminels usurper l’identité du réseau social et mettre en danger des millions d’internautes en danger n’étant pas suffisant.

Heureusement, la Cour de Justice de Californie s’est, elle, rangée derrière Facebook…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Partager cet article

partager cet article

conseils dimensionnement

Site Vitrine

Pour un site vitrine ou plus globalement des sites ne contenant que peu de contenu dynamique, la configuration de base suffit.

conseils dimensionnement

Blog

Les besoins en performance pour un blog dépendent principalement du trafic que vous aurez. Par exemple, pour un blog en cours de création ou pour un blog famillial, nul besoin de prendre des ressources supplémentaires. Si votre blog accueille plus de 500 visiteurs uniques par jour, nous vous conseillons de sélectionner des ressources de 1 CPU et 1 Go de RAM pour les serveurs WEB et SQL. Si vous dépassez les 3000 visiteurs uniques par jour, nous vous conseillons au moins 2 threads et 2 Go de RAM pour le serveur WEB et 1 CPU et 1 Go de RAM pour le serveur SQL.

conseils dimensionnement

Site E-commerce

Les sites E-commerce sont des sites gourmants en ressources et nécessitent des ressources allouées.
Si vous êtes en phase de développement ou que vous ne vendez pas trop d'articles différents, vous pouvez vous contenter de 1 thread CPU et d’un 1 Go de Ram.
Si vous avez beaucoup d’articles avec des déclinaisons multiples, le besoin en ressources va rapidement augmenter.