nom-de-domaine-.bank
MERIAM SELLAMI

MERIAM SELLAMI

Pas de nom de domaine en .bank

Même si tout individu a la possibilité d’enregistrer un nom de domaine avec l’extension de son choix, certains registres imposent quelques restrictions via la définition de critères d’éligibilité. C’est ainsi que le registre FTLD entend interdire aux services de cryptomonnaie la possibilité d’utiliser un nom de domaine en .bank.

Petit historique de l’extension .bank

Lancée en 2015, l’extension de nom de domaine .bank a rapidement convaincu tous les acteurs du marché de l’adopter puisqu’elle leur permettait d’affirmer leur identité et de gagner en visibilité sur la Toile.

Coûtant environ 1000 dollars par an, l’extension .bank s’adressait initialement aux banques de détail, aux banques nationales, aux sociétés d’épargne, aux sociétés de portefeuille ou encore aux sociétés mères appartenant à l’État.

Puis, rapidement, ce sont les fournisseurs de services financiers qui ont également été autorisés à profiter de l’extension .bank pour leurs sites Internet.

Toutefois, l’arrivée en force sur le marché des sociétés spécialisées dans les cryptomonnaies a conduit FTLD à s’interroger sur la place de ces entreprises. En effet, bien que s’érigeant clairement en marge de la sphère bancaire traditionnelle, ces sociétés souhaiteraient pouvoir afficher un nom de domaine (tout savoir sur l’actualité des noms de domaine) en .bank afin de gagner en légitimité auprès du public.

Le registre FTLD va durcir les critères d’éligibilité

Au terme de longues réflexions, le registre FTLD a tranché et considère donc que les services de cryptomonnaie ne peuvent être assimilés à des banques. Autrement dit, les services de cryptomonnaie n’auront pas la possibilité d’enregistrer un nom de domaine en .bank.

Dans ce cadre, le registre FTLD a annoncé qu’il allait durcir les critères d’éligibilité à l’extension. La mise à jour de ces critères ne sera toutefois pas simple parce que s’il est question d’exclure les services liés aux monnaies virtuelles, l’extension doit rester accessible à des sociétés proposant des services financiers aux banques traditionnelles.

À titre d’information, il faut savoir qu’environ 2800 noms de domaine en .bank sont actuellement enregistrés.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur pinterest
Partager sur email

Partagez cet article